Belle sodomie : pénétration anale d’une blonde

La sodomie, quel homme n’a pas tenté de le faire avec sa femme, sa copine ? Selon la gente masculine, changer de trou de temps en temps ça fait du bien. Cette attirance pour la pénétration anale est moins partagée par les femmes, plus réticentes à cette pratique sexuelle jugée douloureuse. Messieurs, rassurez-vous, certaines femmes adorent que vous passiez par la cave. C’est le cas de cette jolie blonde, une femme mûre, qui ressent beaucoup de plaisir à se faire pénétrer par l’anus.

Sexy, en lingerie blanche

Blonde sexy - Sodomie

C’est vêtue de lingerie blanche que la jolie blonde excite son amant. Assise sur un fauteuil, elle écarte les cuisses et exhibe ses orifices. Son regard coquin traduit une véritable invitation à la baise. La queue à la main, déjà raide, son mec incite la jolie blonde à passer sur le lit.

Un beau petit trou de balle

Exhib trou de balle - Sodomie

Mais avant d’être plus à l’aise et de s’allonger sur le matelas, la blonde tient une dernière fois à exhiber son trou du cul. L’homme est prévenu : la sodomie est obligatoire d’entrée de jeu.

Sodomie : une pénétration anale dans les règles de l’art

Brûlant d’impatience, l’homme enfonce doucement sa queue dans l’anus de la jolie blonde et la sodomie délicatement. Au début, la coquine pousse un petit de cri de douleur qui se transforme rapidement en soupir de jouissance.

Sodomie : pénétration anale

Toute la galerie photo de la sodomie

Témoignage de Sandra, parisienne de 37 ans.

Sandra, amatrice de sodomie (37 ans, Paris)Ce n’est que passé la trentaine que j’ai découvert la sodomie. Avant pas question d’y goûter. À la limite, un doigt mais pas plus. Mon copain de l’époque, avec qui j’étais quand même depuis près de 6 ans, a bien essayé à de multiples reprises. Il revenait à la charge à chaque plan cul. Je sentais bien qu’il en avait très envie de me sodomiser. Pendant qu’il me prenait en levrette, sa queue déviait lentement vers mon petit trou. Alors, je lui murmurait mon mécontentement et mon refus. Je le sentais déçu. Néanmoins, pendant les préliminaires, il lui arrivé de passer sa langue sur mon anus et de le titiller du doigt. En plus, il me caressait le clitoris simultanément. J’avoue que c’était jouissif. Je ressentais beaucoup de plaisir. Une fois, au réveil, j’ai accepté qu’il me sodomise. Il ne le savait pas encore. La veille, je suis allée acheter un gel lubrifiant dans une pharmacie.

Je voulais lui faire une surprise. Alors qu’il me pénétrait profondément en missionnaire, j’ai pris sa queue et l’ai introduite doucement dans mon anus.

C’est moi qui l’enfonçait progressivement. Ses yeux était écarquillés. Je lui demandais s’il appréciait. Il me répondit qu’il adorait. C’est comme s’il me baisait pour la première fois. Dans l’excitation, il a éjaculé rapidement. Quelques va-et-vient ont au raison de popol. Il à éjaculer dans mon anus, la sensation de chaleur était très agréable. De temps en temps, nous avons recommencé. Au missionnaire au début, puis en levrette par la suite. Aujourd’hui, je ne suis plus avec mon copain de l’époque. J’ai 37 ans, je suis célibataire et je préfère avoir des plans cul de temps en temps plutôt qu’une vie de couple. Il m’arrive d’accepter la sodo lors d’un premier RDV. Je dois dire que j’apprécie les sensations de la pénétration anale.