Le point G

Tout le monde a entendu parler de cette zone mystérieuse et érogène située dans le vagin de la femme. Les hommes, les moins égoïstes, ceux qui recherchent le plaisir de leur partenaire avant le leur, sont en quête de ce point dit de Gräfenberg ou point G. La stimulation de cette zone convoitée conduit inéluctablement à un orgasme chez la femme. Sensible et situé à quelques centimètres (4 ou 5 cm) à l’entrée du vagin, sur la paroi antérieure, le point G a la forme d’une petite boule protubérante.

Comment faire jouir une femme ?

Dans cette vidéo en anglais, il est expliqué que pour atteindre le point G, il faut introduire son doigt, l’index de préférence, à une profondeur de 4 ou 5 cm. Délicatement, il faut exécuter un mouvement de haut en bas en stimulant la zone régulièrement, comme si on voulait la faire reluire. Pour finir, si votre partenaire semble réactive à une telle stimulation, C’est que vous êtes au bonne endroit. Continuez à masser la zone érogène et maintenir son doigt en haut en effectuant une pression ferme et longue. Si votre partenaire grimpe au rideaux ou pousse des cris venus d’ailleurs, c’est que vous y êtes !

Témoignage de Roselyne, femme cougar à Paris (57 ans).

Roselyne, 57 ansA 57 ans, je peux dire que j’ai connu pas mal d’amants, surtout depuis les 15 dernières années, celles qui ont succedées à mon divorce. Je suis une femme cougar et je multiplie les rendez-vous coquins. Disons que je consomme pas mal d’amants, des hommes plus jeunes que moi, de préférence. Une fois, j’en ai rencontré un, assez simple physiquement, mais très prévenant et gentleman. Je sentais, quand on couchait ensemble, qu’il voulait me faire plaisir avant tout. Comme si c’était un challenge pour lui. Un soir, il m’a prétentieusement affirmé qu’il me ferait jouir et atteindre le 7ème ciel. Nous avons pris un apéritif arrosé. Très détendue, j’avais énormément envie de lui. Je lui ai fait une fellation copieuse, digne d’une femme d’expérience. Ensuite, il m’a allongée sur le dos et m’a fait un long et appliqué cunnilingus. Il m’a caressé le clitoris et a continué les préliminaires avec ses doigts.

Il a mis son doigt en moi et j’ai atteint l’orgasme en 15 minutes, fascinant.

Avec son index, il m’a pénétré le vagin et caresser l’intérieur. C’est comme si savait exactement ce qu’il faisait. L’excitation montait en moi, c’était de plus en plus fort. Quelque chose que je ne contrôlais pas. D’un seul coup, je me suis sentie partir et j’ai atteint l’orgasme, un vrai bonheur.

Voir l’annonce coquine de Roselyne